06/06/2008

BUSINESS MAN

imagesC’est un homme d’affaires juif anglais, un citoyen du monde

Un de ces hommes qui voyagent au long court  avec leur laptop ouvert sur leurs genoux

Il a des clients partout dans le monde et un bureau de chasseurs de têtes à londres, il a plusieurs numéros de telephone et il est parfaitement polyglotte

Il est drôle, sympathique

Il m’appelle régulièrement, de londres ou de paris

 

Nous avons des conversations rigolotes et il est un des rares messieurs qui en connaisse un bout sur ma passion « la porcelaine debut 18ème »

 

L histoire ayant tendance à se repeter, il decide de venir me rencontrer entre manchester où il etait il y a trois jours, londres ou il vient de rentrer , il va« faire un crochet » par la capitale européenne

 

Ca me semble couler de source, mais comme on n est jamais assez prudent, je lui impose de reserver un hotel

 

Il est réticent, mais je mets cette condition sinequa non à sa venue

Il propose de dormir sur mon sofa, je reponds catégoriquement NON

 

IL va venir mais il se demande combien de temps il va rester

Car comme il dit « il se pourrait que l’on n’aie pas envie de se quitter »

 

La phrase me rend claustrophobe et je lui demande de rester peu pour une première rencontre

Je trouve que c est too much , too soon

 

Il s’excite les manettes à fond la caisse, il sent que je suis extraordinaire, ma personnalité l’attire follement et il va m’adorer meme si je ne ressemble à rien

 

Cette abnégation amoureuse me file encore plus la trouille

 

Je me demande à quelle sauce je vais être mangée, mais ce sentiment de tellement l’enchanter me fait un bien fou, il est inconditionnel d’une nana qui n’a fait que lui parler

 

Je dois être passionnante ou lui complètement paumé

 

Il finit par m’appeler de londres et me dit qu’il va arriver samedi à 17h par « coach »,

Un homme d’affaires en EUROLINES, voilà qui est plutôt curieux

 

Je le lui dis sans détours

Il me dit n’avoir rien trouvé d’autre (ben voyons)

 

Je demande s’il a reservé un hotel

Il me dit avoir pris une nuit dans un cinq etoiles bien connu dans le quartier europeen

Mefiante, j’appelle, il a en effet réservé

 

JE NE COMPRENDS PAS BIEN LE BUS ET LE CINQ ETOILES MAIS BON

Je me pointe à cinq heures à la gare son bus aura une heure de retard, il aura voyagé en 7heures de londres à bruxelles, une vraie expedition punitive digne du siècle précédent

 

Le bus arrive enfin, je vois au loin apparaître un gnome , c’est bien lui, je reconnais son visage vu sur photo et corrigé photoshop

 

Il s’approche , je tente de reprimer une grimace

 

Il a de l’humour, il s’en rend compte et me dit

 

Tu vois, ça valait la peine d’attendre

 

Je l’embarque dans ma voiture en me disant que le temps va être long

Je le depose à son hotel, il descend de sa chambre douché, parfumé et rasé  de frais , ce qui laisse apparaître plus evidemment les crevasses d’un ex acné

Il a la peau comme un terrain de golf

 

Il prend ma main et me regarde , énamouré

 

Je pense

Decidement, ma pauvre, tu n’en rateras jamais une

 

Il propose que nous allions boire un verre

Et fait des reflexions sur ma conduite

Je me dis que voilà une opportunité pour le deposer au milieu des tunnels

Il sent mon enervement et se confond en excuses

 

Je bois deux bières de manière à me relaxer

Mais paradoxalement le fait de le voir double, me tape encore plus sur le systeme

 

Il fallait s y attendre, la tartine tombant toujours du coté beurré, il est emballé par moi

J’ai des envies d’homicide

A minuit je lui propose de le reconduire

Et là, scène du 4

Il voudrait que j’aille avec lui à l’hotel

Cette seule pensée me fout la gerbe

 

Il me dit qu’il est tellement enchanté qu’il va rester un jour de plus

Et si je le souhaite il restera à l’hotel

Je reponds que s’il reste CE SERA A L HOTEL

Il me dit qu’il hait les hotels où il passe sa vie (ben voyons)

Je rentre chez moi, libre, heureuse d être seule

Monsieur-le-riche-homme-d affaires ne prendra pas un taxi , il compte sur mézigue pour faire le chauffeur

Ca m’amuse moyennement

Le lendemain bruxelles est fermée car il y a un marathon

Heureuse de l’apprendre je lui conseille vivement de partir

 

Pas découragé, il me dit , on va s’arranger, appelle moi demain vers 10h

Je ne suis pas au bout de mes peines, il va falloir agir, dire la vérité si blessante soit elle

L emballer dans du cellophane pour ne pas heurter

 

J envoie un sms courageusement

Il vaut mieux que tu ne restes pas

Restons amis

Je te prendrai à l’hotel demain à 10h

  

J’arrive, il a la mine défaite mais sa valise à la main

C est bon signe

Il va repartir

 

Mais avant nous allons boire un verre

Et il me dit

 

Je sens que je te plais mais que tu es dans des peurs

J attendrai

Tu en vaux la peine

 

RAVIE DE L APPRENDRE

Je le redepose à la gare routière, il reprend un bus

Il adore ça dit il

 

C est comme ça les business men

Ca s epanouit dans les eurolines

 

16:06 Écrit par miss teint guette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

ENZO EL TENEBROSO

costello%20jamesLes cheveux sont noirs et brillants

La photo est petite un peu sombre

Et…. Je ne porte pas mes lunettes

Un beau tenebreux italien prénommé ENZO

 

Je lui envoie un message auquel il repond

L’orthographe laisse à desirer mais après tout il est italien

Il a 40 ans, moi 10 de plus, je fais ma coquette et je passe cette decennie sous silence

 

Il m invite dans une pizzeria

Seance de maquillage

Une heure pour choisir des vetements qui me mettent en valeur

 

Je fonce à la pizzeria le cœur battant

 

Je suis cinq minutes en avance, au fond il y a un vieux monsieur qui me fait un grand sourire auquel je réponds poliment

il doit s ennuyer tout seul ici

Il  entame la conversation :

CIAO SUZY

SONO ENZO

Il est trop tard pour prendre mes jambes à mon cou et filer à l’anglaise

Je m’assieds du bout des fesses

Il enclenche sa machine à paroles et ne s’arrête que quand la pizza arrive

Il ne parle que de lui , il soliloque sans rien me demander sur ma vie

Je patiente car j’ai faim

 

J adore la pizza, mais l’avoir en face me coupe un peu mes ardeurs

J entame la croute , il me regarde

Je lui dis

Vous me mangez pas ENZO

Il me répond

 

Yé oune bitite broblème

 

Ah dis je

 

Oui répond il

Zé les dents

Et d’un geste très élégant il enlève son appareil

Que j’evite de regarder par crainte de vomir sur la table

Ce qui n arrangerait en rien le glamour de la rencontre

 

Oh souzy avec vous yo  souis coumvortable

Et de macher peniblement sa pizza en bavant

 

C’est la première fois de ma vie que j’arrête de manger une pizza après deux bouchées

 

Il me dit

Oh zé souis bressé dé vous révoir dé nouvou

 Depuis j’ai « une dent contre les italiens »

15:53 Écrit par miss teint guette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |