30/06/2008

l homme à la masé râtée

images 

Bien des messieurs sur les sites de rencontres, posent devant leur bureau ( ça fait important, même s’il s’agit du bureau d’un autre)

Ou devant leur super voiture (ça fait chic et cher)

Jean marie (alias le prince de la nuit –dixit lui) a choisi de se faire photographier devant une somptueuse pelle à tarte rouge avec un trident  à l’avant

Il se tient à coté costume bleu nuit et ray ban agressive

Teint hâlé

Il m’envoie un message lapidaire

«  on se voit bientôt »

Je reponds qu’un bonjour n’aurait pas été superflu

Il fait des excuses et me propose un rdv

 

Scénario habituel

Maquillage, coiffure, vêtements chics et l’espoir que tout ce  boulot sera récompensé par une rencontre valable

 On a rdv sur un parking, faut pas que la maserati soit livrée à elle-même devant un café…

Il arrive, derrière la vitre fumée de son pare brise, il jette…

Mais malheureusement il sort, et quand je dis , il sort je veux dire , il s’extirpe tant bien que mal, visiblement victime d’une crise arthrosique aigue

Les cinquante ans avoués, rayban ôtées, prennent un serieux  bonus

Mais on ne va pas s’arrêter à un détail

 

Il m’assène un salut  lourdingue chargé d’un accent namurois bien trempé

Il a la nuque raide ( bande d’esprits mal tournés) et n’arrive pas à tourner la tête

Il me demande de monter dans la voiture, n’étant pas plus souple que lui , je m enfonce au chausse pied dans le bolide

Lui s y aventure , tant bien que mal , je dirai plutôt mal (avec l’age les raideurs se déplacent)

Habituée aux rencontres épiques

Je me demande quelle sera la  prochaine étape

Elle ne se fait pas attendre

Le telephone dernière génération sonne

Et etant dans la promiscuité de l’habitacle, me voilà temoin d’une scène de famille

« allo papaaaa, t dans ta brouette ? » (l’accent du fils vaut largement celui du papa

Le fils doit lui avoir la cinquantaine

«  ca va chouke » repond papy

«  ouille non jeannine fait une scène de menache , je te telephone une fois de la toilette)

AMIS DE LA POESIE BONJOUR

Je ne suis pas au bout de mes peines

Papy attristé par les deboires de son fiston vient d’emboutir une voiture

 

Et dire que j’ai trois bouquins en retard à lire chez moi…..

15:49 Écrit par miss teint guette dans rencontres internet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.