24/06/2008

les temoignages autres que le mien

On a testé :
les rencontres sur Internet !
/ retour 
 
 Passage à la réalité !
Le premier pas

Comme dans la vie, les femmes aiment se faire courtiser, les hommes sont plus entreprenants…

« Ce sont généralement les mecs qui font le premier pas, moi à chaque fois que j’ai essayé, ça n’a pas été concluant. Alors je les laisse venir ! On peut toujours « flasher pour eux », ils aiment bien être flattés, ensuite, c’est presque sûr qu’ils viennent te parler ! » Cassandre, 32 ans

L’avantage de certains de ces sites, c’est la possibilité de consulter la liste des personnes ayant visité votre profil. Consultez le profil d’une « proie » potentielle et vous pouvez être pratiquement sûre qu’il voudra vous connaître :
« Alors comme ça tu visite mon profil, coquine ! ». C’est comme ça que le beau Mikaddo à mordu à l’hameçon !
Les débuts de conversation sont souvent plats : « Ca va ? Tu fais quoi ici ? » Traduction : notre conversation pourrait-elle aboutir à une rencontre ? .

On parle de tout, de rien, et il suffit d’un détail pour que la conversation s’éteigne ou, au contraire, s’enflamme ! L’humour est une bonne carte, mais dangereuse, car pas toujours bien interprétée.


Sous le charme

2 heures de conversations plus tard, les yeux fatigués, le dos cassé… Mais le feeling est passé ! Chacun a livré un peu de sa vie, de ses envies. Il est temps d’aller se coucher, l’occasion de s’échanger les adresses email ou Msn, car « on n’est pas connecté à ce site tous les jours non plus ». Non, on n’est pas désespéré à ce point !

Et le lendemain c’est reparti ! Au boulot, à la maison, chez une amie…Le feeling passe, la séduction fonctionne. Au bout de quelques jours, on attend désespérément que l’autre lance l’invitation.

On tend des perches, Maladroit, il craint d’aller trop vite. Mais il finit par prendre son courage à deux mains et l’écrit enfin : « ça te dirait de prendre un verre ? » Pour ne pas trop le flatter vous faîtes durer, un peu mais pas trop. Deuxième pas en avant, c’est bien sûr l’occasion d’échanger les numéros de téléphone, au cas où on aurait du retard au rendez-vous, « mais non, non, on est très ponctuel en général ! »


Combien de temps avant le premier rendez-vous ?

Pas de délai prédéfini, c’est comme vous le sentez ! Si certaines ont besoin de connaître un peu plus la personne avant de franchir le pas, d’autres n’ont pas froid aux yeux et préfèrent vivre l’aventure à 100 % sans perdre une minute !

« J’aime bien quand ça va vite, pourquoi faire traîner si déjà physiquement on se plait et si on s’entend bien ? Ca m’est arrivé de rencontrer des garçons après quelques heures de discussion, et c’était les meilleures rencontres ! On n’avait pas eu le temps de se monter la tête, on se montrait vraiment tel qu’on était, c’était naturel ! Je ne suis pas pour les relations virtuelles, je trouve ça trop louche » Vanessa, 25 ans

« On a parlé 3 semaines sur Internet avant de se rencontrer vraiment. Je crois que tous les deux, on n’avait vraiment pas envie d’être déçu, alors on a préféré prendre notre temps. C’était très amusant, je guettais ma boîte mail, dans l’attente d’un petit mot doux, on s’était même fixé des rendez-vous quotidiens sur le chat pour ne pas se rater. Petit à petit, il m’a réellement séduit, rien que par ses mots, et puis c’est venu naturellement. » Valérie, 37 ans
Pour un premier rendez-vous, choisissez de préférence un lieu public, vous éviterez ainsi tout mal entendu, et si au lieu d’un Brad Pitt c’est un Jean-Claude Duss qui se pointe, vous aurez encore la possibilité de fuir !
 Le verdict !
Le dénouement

Le premier rendez-vous touche à sa fin. Le moment de la séparation va s’avérer déterminant. Amis ou amants ?


Le dilemme

Si la surprise à été bonne, que le feeling est bien passé, comment le faire comprendre à l’autre sans pour autant passer aux actes ?

Il nous plait, c’est une certitude, ou l’alcool peut-être… Et nous aussi sans doute, il ne serait pas resté si tard, il n’aurait pas acheté cette rose ringarde au vendeur à la sauvette…Petite réflexion rapide, on n’a pas fait la vaisselle de la veille, on a essayé 10 jeans avant de sortir, ils sont tous éparpillés un peu partout, peut-être mieux vaut en rester là… Bisou ou pas bisou ? Pour moi ce fut non ! Faut se faire désirer un peu quand même !

Nous voila rentrée, pleine de regrets jusqu'à ce que le téléphone affiche « un nouveau message » : un petit mot doux pour vous remercier de la soirée, « en espérant à très bientôt »… C’est dans la poche !
Pas de doute, le deuxième rendez-vous sera plus facile, Internet n’aura servi qu’à rapprocher, la vie fera le reste.


Le coup de foudre

« La première fois qu’on s’est vu, je suis tombée complètement sous le charme, c’était comme si on se connaissait depuis longtemps, pourtant on n’avait pas traîné pour se rencontrer. Au moment de se quitter, ça s’est fait tout naturellement, on n’a pas pu résister et on a passé notre première nuit ensemble, et ce n’était pas la dernière ! » Marie, 29 ans


Le choc de la réalité

Mais toutes les rencontres ne se passent pas aussi bien ! Internet réserve aussi son lot de déceptions, voire de désastres !

Scénario d’un ratage
« Je ne l’aurais jamais reconnu, rien à voir avec la photo sur le site ! Super déçue et vexée, je n’ai pourtant pas trouvé le courage de m’enfuir ! On a pris un verre, j’étais super mal à l’aise et lui aussi. Puis l’ambiance s’est un peu détendue, mais pas de doute, il ne me plaisait pas. Et je crois que c’était réciproque. On n’a pas trainé, et on s’est quitté en se disant qu’on se rappelait, mais ni l’un ni l’autre n’a rappelé ! J’avoue que ça m’a un peu refroidi concernant les rencontres sur Internet ! » Victoire, 22 ans

La glue !
«Le premier rendez-vous avait été assez catastrophique, je ne pensais pas qu’il rappellerait ! Face à face on n’avait plus rien à se dire, on avait bu un verre rapidement et on était rentré chacun de notre côté. Et voila que deux jours plus tard, il m’envoie un petit message. Polie, j’ai répondu, mais assez froidement. Et le lendemain, il m’appelle ! Cette fois je n’ai pas répondu, et il a insisté. J’ai fini par décrocher, il m’a proposé que l’on se revoit et j’ai prétexté que j’étais super occupée. Mais ça ne l’a pas découragé, alors un jour j’ai pris mon courage à deux main je lui ai dit que je ne comprenais pas, qu’on avait bien vu que le feeling n’était pas passé, alors autant en rester là. Il l’a assez mal pris et m’a presque raccroché au nez ! Il a essayé de rappeler ensuite mais je n’ai pas décroché ; Après quelques messages désagréables sur mon répondeur il a fini par se lasser ! Depuis, Internet, c’est fini pour moi ! » Anaïs 33 ans
 

17:07 Écrit par miss teint guette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.